Conversion non simultanée des élevages : rappels réglementaires

Publiée le par Partner&Co

De nombreux éleveurs de bovins laitiers engagés en 2016 ont opté pour une conversion non simultanée de leur troupeau. Le principe de cette conversion réside dans le décalage de l’entrée en conversion des animaux par rapport aux terres.

Schéma type d’une conversion non simultanée d’un élevage bovin laitier :

  • Mai 2016 : démarrage conversion des terres
  • Mai 2017 : démarrage conversion du troupeau (6 mois pour le lait ; 1 an et ¾ de la vie pour la viande)
  • Décembre 2017 : collecte lait en bio

Quand mon troupeau peut-il techniquement démarrer sa conversion ?

1- Au préalable, il faut s’assurer que la ration de vos animaux est conforme.

Au moment de la mise en conversion des animaux :

  • La ration peut être composée de 100 % de C2 (conversion 2e année) issu de la ferme elle-même.
  • Le C1 (1re année de conversion – récolté entre mai 2016 et mai 2017) est possible dans la limite de 20 % de la ration.

Ce, uniquement sous forme de pâturages et fourrages de cultures pérennes de l’exploitation et de protéagineux semés après le démarrage de la conversion de la parcelle (pas de céréales, pas d’ensilage de maïs… et pas de C1 venant d’autres exploitations).

  • La ration peut contenir au maxi 30 % de C1 + C2 si achat de C2 à l’extérieur de l’exploitation.
  • Les aliments complémentaires et les minéraux doivent être également conformes à la réglementation bio. Les autres aliments achetés à l’extérieur doivent être biologiques.

2- Respect de tous les autres points du règlement : achat d’animaux d’origine biologique, logement (respect des densités), soins vétérinaires…

3- Pour valoriser de la viande bio, il est rappelé que la règle de conversion de 1 an minimum et ¾ de la vie en bio s’applique aux bovins et équins (seule la conversion simultanée permet de s’affranchir de la règle des ¾ de la vie). Il revient aux producteurs de tenir à jour la liste des animaux en conversion avec leur date de fin de conversion dans le cahier d’élevage. (outil d’aide au calcul disponible sur le site Internet : http://www.qualite-france.com/prestations/agriculture-biologique/p4_13_41_producteurs.html.)

4- Il est nécessaire de déclarer par écrit à son organisme certificateur la date d’entrée en conversion de son cheptel car il s’agit d’une modification du périmètre de certification. En cas d’oubli, l’OC prendra à défaut la date du contrôle.

Gilles Billon, Chargé d’affaires AB, Bureau Verita

Source Biofil



Nos dernières actualités

Retour en haut de la page
logo renta logo semence de margot logo Vitivert
facebook youtube
Partner & Co SARL • 6 Rue Alphonse Daudet, 44350 Guérande • FRANCE • Certifié par Bureau Veritas FR-BIO 10

Achetez vos semences biologiques en ligne sur sembio.fr - Plan du site Internet - Mentions légales - Partner & co, partenaire français de la coopérative agricole allemande BAGENO